Marie-Poupette Danlasoy ose le dire :  » Paris au mois d’août, c’est pas l’emphase ! »


Début juillet, en terrasse de la Perle (Paris, le Marais) :

– « Et toi, Marie-Pé, tu pars où cet été ? »

Marie-Poupette s’est empressée de rugir un majestueux  » Partir au mois d’août ? Quelle idée ! « 

Paris en août, on peut se garer. Paris en août, on parle anglais. Paris en août, les musées sont vides.

Bref, Paris en août = Paris aux Parisiens.

Certes, mais Marie-Poupette les expos en solo (et Perrotin est fermé), le Paris plages surpeuplé, la baguette congelée de monop, elle sature. Et les facilités de stationnement, elle s’en moque, puisqu’elle ne se déplace qu’en autolib (si et seulement si, elle doit ramener un ficus de Leroy Merlin Beaubourg).

Ces amis sont tous partis, elle est en plein déficit social structurel. Elle ne dort plus les fenêtres ouvertes. Elle confie à sa nouvelle boulangère, la seule ouverte du 15 au 15 à 15 mn de chez elle :  » Avec ces chaleurs, ma rue si calme, est pleine de gens. Chacun est dans sa bulle, malheureusement ce n’est pas une bulle anti-bruit ».

Avouons le : Marie-Pé s’ennuie. Elle est seule. 

Eclat de lucidité : le petit tabac presse en bas de chez elle est ouvert en août. Elle s’y précipite. Razzia sur la presse qu’elle ne voit jamais, celle de l’étagère ras de sol. Etape suivante : l’épicier ouvert pas qu’en août. « Hye, I want this bottle of pink wine, plizz, can i paiy with crédit card ? »

Retour dans son chez elle pour une  « Flat plages party » : presse à sensation sous rosé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s